Nouvelle infographie suite à un nouveau sondage que nous avons réalisé.

Les chiffres parlent d’eux-même. L’industrie du mariage est lourdement impactée!

Seulement 22% des mariages et petit évènementiel ont pu avoir lieu entre Janvier et Aout 2020.

Si la situation se stabilise, et que les évènements prévus dans les mois à venir ont bien lieu, alors seulement 42% des évènements programmés en 2020 auront lieu cette année.

Ce qui porte à 49% le nombre de reports en 2021. Le manque à gagner sera donc conséquent. Les reports continuent à se faire par manque de situation règlementaire claire. Les clients ont préféré reporter par souci sanitaire. Et beaucoup de couples reportent leur mariage pour la raison de piste de danse impossible. D’ailleurs certains lieux restent toujours fermés.

Nous constatons des CA en berne entre 10 et 80% de pertes selon l’ancienneté de l’entreprise. En effet une jeune entreprise aura une perte de CA moindre puisque le nombre de contrat l’était aussi.

En été beaucoup de couples décident de sauter le pas et prévoient de se marier généralement l’année suivante. La rentrée est souvent signe d’un regain de contacts et de demandes de devis. Beaucoup de nouveaux contrats sont signés entre Juin et Septembre.

Cette année les demandes sont plus que timides pour 2021. Et le peu de demandes reçues ne se finalisent pas. Le manque de visibilité se fait ressentir. Les couples ont finalement du mal à s’engager dans une organisation de mariage. C’est en effet compliqué de se projeter.

Les « vrais » mariages 2021 représentent entre 8 et 30% d’une programmation annuelle « normale ». A cette période de l’année ils devraient être d’au moins de 50%.

Et en même temps les reports des mariages 2020 continuent de se faire. Les couples confiants pour Septembre s’aperçoivent que la piste de danse n’est pas possible ou préfèrent finalement ne pas prendre de risques sanitaires. N’oublions pas non plus les couples étrangers qui ne peuvent pour l’instant pas venir en France se marier.

Dans ce tableau noir, le moral reste quand même positif. Même si les chefs d’entreprise sont mis à rude épreuve, ils espèrent que le plus dur est derrière eux!

 

sondage nombre de mariages france covid 19