Industrie du mariage et petit évènementiel : Année 2020 en quelques chiffres

Industrie du mariage et petit évènementiel : Année 2020 en quelques chiffres

Parce qu’il est important de constater l’impact qu’à eu cette crise sur notre industrie du mariage et du petit évènementiel, même si la réalité, même si on s’en doutait peut faire mal.

Nous avons donc réalisé un nouveau sondage auprès de nos membres pendant cette fin de mois de Décembre.

Lors de notre précédent sondage que vous pouvez retrouver ici – sondage de Septembre 2020 – nous avions espoir qu’environ 42% des mariages et petits évènements se déroulent sur 2020. C’était sans compter les rebondissements de ce dernier trimestre!

Combien de mariages ont-ils pu se faire en 2020?

Au final ce ne seront que moins de 30% de mariages et petits évènements qui ont pu se réaliser finalement en 2020. 28% pour être précis.

Malheureusement un peu moins de 20% des évènements prévus en 2020 ont du être annulés pour diverses raisons. Comme par exemple des évènements difficilement reportables tels que des anniversaires, des arbres de Noël. Ou encore on rencontre la difficulté de trouver une nouvelle date. Parfois la lassitude s’en mêle quand on est déjà au 2eme report. Malheureusement certains couples se sont séparés ou bien certaines entreprises n’ont plus la priorité d’organiser des évènements au sein de leurs équipes.

Une année 2021 qui s’annonce difficile pour l’industrie du mariage

Les reports se sont majoritairement fait sur 2021. D’ailleurs cette saison 2021 sera composée à 55% d’évènements 2020 reportés et seulement 45% d’évènements purs 2021. Laissant par conséquent transparaitre une année 2021 difficile.

D’autant qu’à chaque nouvelle annonce de confinement, de nouveaux reports ont lieu. Cela a été le cas pour ce 2ème confinement. Celui-ci a été le déclencheur de nouveaux reports pour certains évènements devant se dérouler sur le 1er trimestre 2021. Les reports commencent d’ailleurs à se faire sur la saison 2022.

Ainsi, 55% de nos membres ne se disent pas confiant pour cette saison 2021.

Incertitude et manque de visibilité

Ce sont les maîtres-mots de cette enquête. Les nouvelles demandes de devis qui devraient arriver en force depuis septembre sont plus que timides, voire inexistantes. Aucun futur marié ni client n’arrivent à se projeter sur cette année 2021. De probables interdictions qui planent sur l’évènementiel, ainsi que des règles trop strictes mettent en pause tout projet. Plus personne ne veut s’engager. Et c’est donc toute l’industrie du mariage et petit évènementiel qui est en pause.

Nous sommes conscients que cette crise inédite n’offre aucune visibilité en général. Nous espérons juste sortir au plus vite de cette crise avec un vaccin qui sera des plus efficace ou du moins un moyen de vivre « normalement » avec cette COVID-19.

Les aides de l’État face à la crise

En attendant pour survivre, nos membres ont eu massivement recours aux aides. Notamment le fonds de solidarité, le PGE, le recours au chômage partiel et parfois une aide de la Région. Ces aides sont un vrai geste de la part de l’État et nous sommes conscients que tous les pays Européens ne soutiennent pas autant leurs entreprises. Malheureusement la réalité des charges fait que le recours à un boulot alimentaire soit parfois nécessaire.

Et pour les jeunes créateurs d’entreprise le recours aux aides n’est pas toujours possible. Même si certains ont pu bénéficier d’aides qui étaient prévues pour leur lancement, il faut tout de même espérer que pour 2021, ces aides puissent être élargies afin qu’ils puissent en bénéficier. Il n’est pas question de tenir 2 ans sans aides ! D’autant lorsque l’on met en place une communication efficace qui aurait fait que dès le milieu de la première année, le business aurait décollé!

Covid-19 et le monde du mariage - Decembre 2020

Les actions de l’Assocem durant cette crise sanitaire

L’année 2020 a été plutôt riche pour l’industrie du mariage. Non pas en mariages malheureusement mais en rebondissements.

Ces derniers mois, où le premier déconfinement apportait une lueur d’espoir, nous comptions pouvoir sauver la saison 2020. En effet une large partie des mariages et évènements prévus sur le 1er semestre 2020 avaient été reportés ou devaient initialement se réaliser sur ce 2eme semestre.

Mais c’était sans compter les différentes mesures restrictives dont le couvre-feu ou le 2eme confinement.

Le dernier sondage que nous venons de réaliser auprès de nos membres fait un triste constat. Moins de 30% des mariages et autres évènements privés ont pu se tenir en 2020. Nous vous divulguerons tous les chiffres dans un prochain article.

En attendant, voici une petite rétrospective de toutes les actions que nous avons menées cette année.

Des infographies de mariage

Tout d’abord nous avons réalisées plusieurs infographies afin de faire un point de situation. Vous les retrouverez ici : infographie du 08 Septembre et infographie du 24 Avril 2020.

Tout ceci nous a permis d’avoir l’opportunité d’intervenir dans les médias. France TV, BFM, LCI, RMC, la presse écrite régionale et nationale, la presse économique etc… comme vous pouvez le voir ici

 

Des courriers aux instances

Nous avons interpelé nos instances gouvernementales à travers différents courriers. Nous avons été reçus notamment par le cabinet du Ministre de l’Economie et des Finances, Mr Bruno Le Maire. Ainsi que par le Président du Sénat, Mr Gérard Larcher et différents préfets.

La détresse de notre industrie a été reconnue ainsi que l’urgence et la nécessité de créer un code APE spécifique à l’évènementiel.

Pour pouvoir soutenir nos membres, nous avons mis en place des Zooms réguliers et ce dès le 18 Mars 2020. Il était important de pouvoir échanger entre nous sur cette situation inédite. Que faire, comment réagir face aux reports et comment les organiser aux mieux ? Quelle position à avoir face aux clients et comment sauvegarder au mieux nos entreprises ? L’échange, le soutien, le fait de ne plus se sentir seul(e) face à cette situation a été un grand soutien.

 

L’union fait la force

Et enfin parce que nous sommes convaincus que l’union fait la force, nous nous sommes rapprochés et avons travaillé avec plusieurs organisations et associations dont Event Advisor, Syn.C.Event et UPSE. Ainsi que Sphère évènement que nous avons sollicité afin de nous aider à organiser à Paris une des premières manifestations nationale qui s’est déroulée le 6 Octobre 2020.

Nous sommes reconnaissants auprès de tous nos membres qui ont su rester mobilisés. Et qui ont parfois pu mener des actions locales et participer aux manifestations.

A ce jour, rien n’est encore gagné et c’est pourquoi pour une reprise au plus vite il est important de continuer à se mobiliser !

Le monde du mariage face au Covid – Point au 08 Septembre 2020

Le monde du mariage face au Covid – Point au 08 Septembre 2020

Nouvelle infographie suite à un nouveau sondage que nous avons réalisé.

Les chiffres parlent d’eux-même. L’industrie du mariage est lourdement impactée!

Seulement 22% des mariages et petit évènementiel ont pu avoir lieu entre Janvier et Aout 2020.

Si la situation se stabilise, et que les évènements prévus dans les mois à venir ont bien lieu, alors seulement 42% des évènements programmés en 2020 auront lieu cette année.

Ce qui porte à 49% le nombre de reports en 2021. Le manque à gagner sera donc conséquent. Les reports continuent à se faire par manque de situation règlementaire claire. Les clients ont préféré reporter par souci sanitaire. Et beaucoup de couples reportent leur mariage pour la raison de piste de danse impossible. D’ailleurs certains lieux restent toujours fermés.

Nous constatons des CA en berne entre 10 et 80% de pertes selon l’ancienneté de l’entreprise. En effet une jeune entreprise aura une perte de CA moindre puisque le nombre de contrat l’était aussi.

En été beaucoup de couples décident de sauter le pas et prévoient de se marier généralement l’année suivante. La rentrée est souvent signe d’un regain de contacts et de demandes de devis. Beaucoup de nouveaux contrats sont signés entre Juin et Septembre.

Cette année les demandes sont plus que timides pour 2021. Et le peu de demandes reçues ne se finalisent pas. Le manque de visibilité se fait ressentir. Les couples ont finalement du mal à s’engager dans une organisation de mariage. C’est en effet compliqué de se projeter.

Les « vrais » mariages 2021 représentent entre 8 et 30% d’une programmation annuelle « normale ». A cette période de l’année ils devraient être d’au moins de 50%.

Et en même temps les reports des mariages 2020 continuent de se faire. Les couples confiants pour Septembre s’aperçoivent que la piste de danse n’est pas possible ou préfèrent finalement ne pas prendre de risques sanitaires. N’oublions pas non plus les couples étrangers qui ne peuvent pour l’instant pas venir en France se marier.

Dans ce tableau noir, le moral reste quand même positif. Même si les chefs d’entreprise sont mis à rude épreuve, ils espèrent que le plus dur est derrière eux!

 

sondage nombre de mariages france covid 19

En route vers un protocole sanitaire evenementiel

En route vers un protocole sanitaire evenementiel

Est-il nécessaire de rappeler que cette année 2020 aura été mouvementée? C’est toute l’économie mondiale qui est touchée et même si certaines restrictions ont été levées, l’économie reste frileuse.

Dans le monde de l’évènementiel, le petit et moyen évènementiel privé, associatif et corporate, il existe encore beaucoup d’incertitudes!

Est-on autorisé à organiser des receptions? La soirée dansante est-elle possible? Doit-on porter des masques? Y-a-t’il une limitation du nombre d’invités? Beaucoup d’incertitudes qui font qu’encore aujourd’hui, en ce début septembre, de nombreux évènements sont à nouveaux reportés. Nous allons d’ailleurs sortir une nouvelle infographie qui fera un nouveau point de situation.

Nous savons que ce virus ne disparaitra malheureusement pas du jour au lendemain. Très franchement nous avons été les premiers à croire qu’à la rentrée Septembre tout serait redevenu comme avant! Nous sommes à la rentrée Septembre et aux informations on entend toujours parler de Covid-19!

Il était donc temps de mettre en place un protocole sanitaire adapté à ces petits et moyens évènements. Ceci afin que l’activité de la filière puisse redémarrer.

 

Un protocole sanitaire pour la filière évènementielle

 

Ensemble avec la plateforme Event Advisor et le syndicat Syn.C.Event, nous avons travaillé durant de longues semaines sur un projet de protocole. Il a été transmis au Gouvernement fin Aout.

A travers ce protocole nous espérons que la filière du petit et moyen évènementiel de moins de 5.000 personnes puisse se remettre en route sereinement.

A travers ce protocole, nous voulons aussi redonner confiance à tous les acteurs. Oui il sera possible d’organiser un évènement  dans le respect des risques sanitaires.

En attendant de pouvoir travailler avec le Gouvernement, et pouvoir diffuser ce protocole, vous pouvez consulter le communiqué de presse rédigé à cet effet.

 

Partenariat – Event Advisor

Partenariat – Event Advisor

L’Assocem est fière d’annoncer un partenariat avec l’outil EventAdvisor au bénéfice de ses membres.

Qu’est-ce qu’EventAdvisor ? 

Un outil évolutif de mise en relation. Sans intermédiaire et sans commission, au service de toute la communauté événementielle : Clients et Prestataires.

 

 

eventadvisor partenariat Assocem

Clément – Fondateur d’EventAdvisor

 

Pourquoi ?

C’est après plus de 12 années d’expériences dans le monde de l’hôtellerie-restauration et l’événementiel que Clément, le fondateur d’EventAdvisor, s’est vite rendu compte que les outils existants étaient soit trop segmentés, soit trop chers. De plus, ils manquaient de réactivités et avaient des tarifs et conditions d’utilisation trop contraignants.

Communiquer, chercher des clients, mettre en avant son activité… Tout cela via différents canaux de communication qui sont soit trop spécifiques, soit trop généralistes, prend du temps. Et cela peut vite devenir couteux, sans certitude de réellement capter une clientèle ciblée.

Mais le travail d’un prestataire est de consacrer le maximum de son temps à son savoir-faire et à ses clients ; afin de remédier à cela, Clément a décidé de travailler sur le concept d’EventAdvisor en 2016. C’est ainsi qu’après plus de 12 mois de travail depuis la création du projet jusqu’à la 1ère mise ligne, EventAdvisor a enfin vu le jour pour offrir un outil simple, facile d’utilisation et surtout éthique.

 

Et pour les clients, quels avantages ?

 

Trouver plus facilement et plus précisément, sur une seule plateforme, le ou les prestataires dont ils ont besoin, et ce quel que soit le type d’événement.

EventAdvisor c’est une recherche complète et multiple par :

  • Événement (anniversaire, cocktail, mariage, conférence …)
  • Domaine d’activité (traiteur, fleuriste, animation …)
  • Activité (DJ, location de voiture, photographe …)

 

Mais c’est aussi :

  • Plus de 1000 filtres permettent d’affiner la recherche. 
  • Des notes et commentaires. 
  • Un outil My Event : espace personnel qui permet de sauvegarder, trier, annoter et partager avec ses proches une sélection de prestataires favoris. 
  • Un partenariat avec Weezevent : outil pour organiser simplement un événement qui vous ressemble : billetterie en ligne, gestion d’inscriptions, invitations, contrôle d’accès.

 

 

Aujourd’hui, EventAdvisor c’est :

  • Une présence dans 2 pays (France et Suisse)
  • 17.700 prestataires référencés
  • 6.000 utilisateurs actifs en 2020
  • 171.000 liens apparus dans les résultats Google en 2020

C’est aussi une communauté active, des ambassadeurs et des partenariats qui ont pour but d’avancer et d’évoluer ensemble, comme en atteste notre partenariat avec EventAdvisor.

Toute l’équipe EventAdvisor a profité du confinement et de l’été pour travailler sur une toute nouvelle version qui va voir le jour à la rentrée. Un outil encore plus moderne, avec des nouvelles fonctionnalités, pour une recherche encore plus simplifiée et précise !

Pour plus d’informations, c’est par ici : site web & brochure

Nos membres bénéficient d’un tarif préférentiel à moins 50% sur le forfait Premium ainsi que d’un article de présentation

 

Sondage protocole sanitaire pour les métiers de l’évènementiel

Sondage protocole sanitaire pour les métiers de l’évènementiel

Grand sondage pour la construction d’un protocole sanitaire des métiers de l’événementiel

A l’initiative de l’AssocemEventAdvisorMarions-nous (Le site du mariage), Syn.C.Event, et de l’UPSE et sur la base des documents référence, un questionnaire a été mis en place.

Véritable état des lieux, les résultats de ce questionnaire seront analysés puis transmis à notre Gouvernement afin d’obtenir une reprise de notre industrie dans les meilleures conditions et le respect des contraintes respectives de toutes les parties prenantes.

Merci de prendre quelques minutes pour y répondre et n’hesitez pas à le partager.

Répondre au questionnaire

Monsieur le Ministre de l’économie, le monde du mariage est en détresse respiratoire !

Monsieur le Ministre de l’économie, le monde du mariage est en détresse respiratoire !

 

Certes, il semblerait que suite aux annonces faites Lundi 13 Avril 2020, le secteur de évènementiel soit enfin reconnu comme désastreusement touché. Une annonce d’aides spécifiques allait être mise en place.

Ces aides nous seront-elles dédiées aussi? Comment aider nos entreprises à passer ce cap? Au même titre que les festivals, devons-nous considérer que les mariages sont annulés jusqu’à mi-juillet à minima?

Dans un milieu où l’affect est prédominant et où il est parfois difficilement acceptable pour les couples de reporter leur mariage durant les mois d’hiver, nous essayons d’être empathiques avec nos clients.

Mais il ne faudrait pas que nos entreprises en souffrent!

Dans la continuité de nos actions, nous nous sommes donc adressés à Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Bruno Le Maire, au travers de ce courrier que nous vous laissons découvrir ci-après.

Nous espérons que notre voix soit portée, en cette journée particulière pour Mr Le Maire.

 

 

L’impact du Covid-19 dans nos activités de wedding planners, wedding designers et officiant de cérémonie

L’impact du Covid-19 dans nos activités de wedding planners, wedding designers et officiant de cérémonie

L’Assocem mobilisée auprès des wedding planners, wedding designers et officiants de cérémonie

Article actualisé le 24 Avril 2020

Lisez aussi notre courrier envoyé le 14 Avril au Ministre de l’Economie et des Finances : https://www.assocem.org/2020/04/monsieur-le-ministre-de-leconomie-le-monde-du-mariage-est-en-detresse-respiratoire/

 

Au même titre que l’année 2000, 2020 devait être une année marquante. Une jolie date pour se marier.

2020 sera définitivement marquante, mais pas comme on s’y attendait. A l’Assocem nous essayons de rester soudés et pour mesurer les impacts de ce Covid-19 sur nos entreprises, nous avons sondé nos membres.

Le coronavirus, cet invité indésirable.

 

Parce que l’organisation de mariages peut parfois être un défi et rencontrer des imprévus, on peut dire que malgré sa taille microscopique, le Covid-19 est un imprévu de taille.

Comme le souligne Anne Laboute de l’agence Sur un petit nuage : « Notre métier étant basé sur l’adaptation et la flexibilité en temps réel, le plan B est inscrit dans nos gènes … nous trouverons la meilleure solution pour nos clients. »

Il faut en effet être rassurant auprès des futurs mariés car c’est un projet important qui a nécessité un énorme investissement en temps et financier. D’autant que le couperet tombe à quelques mois, voir quelques semaines seulement avant le grand jour !

Une chose est sure, les couples sont décidés à se marier quelle que soit la date. En effet, sur nos 60 membres sondés, seulement 3% des mariages sont annulés. Il s’agit principalement de clients internationaux qui n’ayant aucune visibilité sur leur possible venue en France préfèrent annuler, ou bien c’est dû des incompatibilités de date.

Et Christina Belluzzi de Latyana Evénements de rajouter « seule la date change, le mariage en lui-même reste le même ».

Au 10 Avril 2020, nous avons fait le constat que 23% des mariages 2020 avaient déjà été reportés, dont 11% reportés en 2021. Ces chiffres vont malheureusement évoluer selon l’évolution de la situation.

Nous avons décidé suite à l’annonce du Président en ce lundi de Pâques, de refaire le point. En effet, la date d’un déconfinement progressif au 11 Mai et d’une éventualité de ne pouvoir organiser de grands rassemblements avant mi-juillet à eu l’effet d’un raz-de-marée. Tous nos téléphones se sont mis à sonner. Des mariés en panique et qui ont voulus, et on les comprend, reporter leur mariage en 2021.

Le sondage que nous faisons paraitre en ce 24 Avril montre maintenant que 51% des mariages sont reportés (vs 23% du 10 Avril !).  Et 31% des mariages seront reportés en 2021. Ces reports vont se faire majoritairement à 96% entre Avril et Septembre

Mais encore une fois, rien n’est figé car même si pour l’instant certains mariages d’aout à décembre tiennent encore, les prochaines annonces du gouvernement risquent de changer la donne.

 

Graphique decalage saison des mariages 2020 sur 2021

La saison des mariages 2020 se décale sur Septembre et le dernier trimestre 2020. Mais elle empiète aussi sur la saison 2021 avec la majorité des mariages reprogrammés entre Avril et Septembre 2021

 

 

Une industrie du mariage en détresse respiratoire

 

Ce constat est alertant, d’autant que la saison des mariages commence tout juste ! Si la période de confinement venait à se prolonger et/ou si le déconfinement venait à être trop progressif, les mariages de cet été risquent d’être en danger.

« Il faudrait pouvoir savoir comment va se passer l’après confinement, pourrons-nous nous rassembler… » nous confie Vanessa Mauvet de VM.Com.

Dès le début de cette crise nous avons prôné haut et fort les reports de mariage sur 2020 tant que possible. En effet, tout reporter sur 2021 serait catastrophique. Comment survivre deux ans avec le chiffre d’affaires d’une seule année ?

Camille Tardif de l’agence L’atelier d’un souhait souligne que : « Les aides de l’État ne prennent pas en compte la perte de CA sur l’hiver et la saison prochaine du fait des reports sur 2021 et des nouveaux contrats que nous ne pourrons pas signer. L’année 2020 sera compliquée mais l’année 2021 également… »

Les pertes peuvent aller de 50 à 95% du chiffre d’affaires. Elles sont dues aux mariages non réalisés mais aussi aux contrats qui ne rentrent plus ! Le monde s’est arrêté de tourner et les couples qui avaient le projet de se marier en 2021 préfèrent attendre que la situation se stabilise. D’autant que comme le souligne Vincent Noël officiant de cérémonie chez Flovinno, le pouvoir d’achat des couples risque d’être diminué.

Il n’y a plus non plus de demandes de dernière minute pour des mariages de cet automne, impactant ainsi par exemple les prestations d’officiant de cérémonie, de wedding designer ou encore les prestations de coordination de jour J.

De plus, parmi nos membres, beaucoup travaillent avec des couples étrangers venant en France se marier ou avec des couples de français se mariant à l’étranger, des Destination wedding planners. Pour certains la part de ces mariages représentent jusqu’à 80% de leur chiffre d’affaires, comme Virginie Mention de l’agence Ceremonize ou Marie-Laure Giacomelli de Giacomelli Weddings. Tant que le trafic aérien n’est pas rétabli, leurs entreprises restent fragilisées.

 

Le wedding planner un vrai renfort

 

Nous constatons aussi que les couples qui organisent eux-mêmes leur mariage peuvent vite se retrouver seuls et pris au dépourvu.

Avoir un seul interlocuteur qui gère tous les prestataires est dans cette situation plus confortable. En effet, Soufinine Pellat de l’agence SP constate que « le client qui n’a pas la visibilité va préférer choisir le report pour garder la maîtrise du projet et le sécuriser. Les futurs mariés que j’accompagne de A à Z sont très confiants et sont aussi très contents de m’avoir en cette situation. Ils sont beaucoup plus sereins. »

Les couples peuvent ainsi se reposer sur leur organisatrice de mariages. Elles sont le premier maillon de la chaîne et c’est à elles qu’incombe la lourde charge de devoir organiser le report. Cela engendre une charge de travail supplémentaire, parfois non rémunérée pour recontacter tous les prestataires du mariage afin de connaitre leurs disponibilités (et selon la complexité du mariage il peut y en avoir jusque 30 !), organiser le report : avenant au contrat initial, éventuellement négociation concernant les frais de report, augmentation de tarif…et coordonner le tout avec les mariés.

 

Les aides de l’Etat

 

Même si beaucoup ont pu recevoir l’aide des 1.500€ et que celle-ci sera reconduite sur le mois d’Avril, nous demandons au Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Bruno Le Maire que ces aides soient reconduites sur toute l’année 2020 mais aussi sur 2021!

En effet, si 31% des mariages sont à ce jour reportés sur 2021, cela annonce donc déjà une perte de CA de 31% en 2021. En effet, la plupart des acteurs de cette industrie du mariage sont des intervenants indépendants avec de toutes petites structures de moins de 10 salariés. Ils ne peuvent travailler que sur une prestation mariage par jour. Ces 31% qui s’étalent d’Avril à Septembre, la haute saison, ne pourront donc pas être rattrapés.

Lisez aussi notre courrier envoyé le 14 Avril au Ministre de l’Economie et des Finances : https://www.assocem.org/2020/04/monsieur-le-ministre-de-leconomie-le-monde-du-mariage-est-en-detresse-respiratoire/

 

Nouvelles branches métier

Nouvelles branches métier

Le métier de wedding planner évolue, nous nous devions également d’évoluer.

Etre wedding planner en 2019 c’est peut-être être aussi wedding designer ou même officiant de cérémonies laïques.

L’Assocem qui a été créée en 2011 pour rassembler les wedding planners et faire reconnaitre le métier a donc depuis toutes ces années vu la profession évoluer et vu ses membres faire évoluer leur entreprise en développant des axes particuliers.

En effet, parmi nos membres, certaines sont wedding planners et officiantes, wedding planners et wedding designers, voire même les trois en même temps.

Alors pourquoi une officiante, pourquoi une wedding designer ne pourraient pas intégrer l’Assocem ?

C’est la raison pour laquelle, lors de l’assemblée générale qui s’est déroulée en Novembre 2018 il a été voté à l’unanimité l’évolution de l’Assocem.

Ainsi l’Assocem c’est maintenant 3 branches pour regrouper tous ces métiers connexes :

Officiant de cérémonies laïques ou wedding designer, vous pouvez dès à présent rejoindre le réseau Assocem. Les conditions d’adhésion n’ont pas changées et vous les retrouverez ici : comment adhérer

Un nouveau macaron a été créé afin d’intégrer ces changements.

L’Assocem est présent dans plusieurs régions de France et organise ainsi grâce à ses responsables régionaux des rencontres régulières entre membre alors n’hésitez plus à vous rapprocher du responsable de votre région