Charte de déontologie

Les membres de l’ASSOCEM s’engagent, dès la signature de leur adhésion, à respecter la charte de déontologie qui s’articule autour des axes définis ci-après.

Cette adhésion engage l’ensemble des agences et prestataires membres : les dirigeants comme les collaborateurs salariés ou non.

1. Obligations légales :

  • Respecter les lois existantes dans le cadre de ses activités professionnelles.
  • Avoir souscrit à une assurance responsabilité professionnelle

2. Obligations vis-à-vis des clients :

  • Présenter une proposition commerciale claire et précise des services à exécuter et les honoraires ou tarifs appliqués.
  • S’engager à offrir une prestation de qualité et des services pour lesquels l’entreprise a des compétences
  • S’engager à ne faire appel qu’à des prestataires présentant les meilleures garanties de qualité et de sécurité
  • S’engager à n’employer que du personnel qualifié et formé, de manière rémunérée (sauf les stagiaires) et déclaré.
  • S’engager à préserver les informations confidentielles d’un client et à préserver ainsi son intimité.

3. Obligations vis-à-vis des membres de l’Association des wedding planner :

  • S’engager à toujours adopter une attitude professionnelle et laisser une image positive des métiers représentés par l’Assocem. 
  • S’engager à fixer des prix rémunérant à leur juste valeur les prestations délivrées de façon à rémunérer l’entreprise de façon pérenne et d’assurer aux clients une qualité de service.
  • S’engager à ne pas recourir à des sites de discount « agressifs » pour vendre ses prestations
  • S’engager à ne pas avoir recours à des pratiques de concurrence déloyale et notamment en matière de distribution de cadeaux ou autres avantages.
  • S’engager à ne pas tenir de propos déplacés ou injurieux envers un confrère de la profession qu’il soit ou non membre de l’ASSOCEM.
  • S’engager à ne pas prendre les idées ou les projets de confrères qu’ils soient membres ou non de l’ASSOCEM.
  • S’engager à respecter et préserver le travail des prestataires qu’il soit ou non membre de l’ASSOCEM.
  • S’entraider entre membres de l’Assocem à la hauteur de ses moyens et de ses disponibilités (partage d’informations, aide sur un évènement, prêt ou location de matériel…), et partager les bonnes pratiques

4. Obligations vis-à-vis de l’Association des wedding planner :

  • S’engager à tenir les affaires de l’Association de manière honnête et intègre.
  • S’engager à ne pas utiliser à des fins personnelles la liste des membres de l’ASSOCEM et/ou des possessions de l’Association.
  • S’engager à transmettre toutes les informations susceptibles d’améliorer le fonctionnement de l’Association, quelle que soit la nature des informations recueillies.
  • Encourager et contribuer aux bonnes relations entre les consultants en mariage, les acteurs du mariage et le public.
  • S’engager à assister régulièrement aux réunions organisées par son pôle régional et Assemblées Générales Ordinaires ou Extraordinaires dont les dates sont communiquées plusieurs mois en avance. Un taux de participation aux réunions de sa région est fixé à 40%. La participation au séminaire annuel compte dans ce taux. Pour une participation inférieure à ce taux, le membre sera considéré comme inactif au sein de l’association et ainsi démissionnaire. Son éventuelle ré-adhésion sera réétudiée. Toute absence justifiée ne sera pas pénalisée, comme la maladie, grève des transports, accident…
  • S’engager à répondre à l’enquête chiffrée annuelle réalisée par l’Association.
  • S’engager à signaler à l’Association de tout changement important dans la structure juridique de l’agence (activité, actionnariat, dirigeant, franchise, représentant). Ce changement doit faire l’objet d’une information obligatoire du Bureau et peut justifier que soit réexaminée l’appartenance à l’ASSOCEM.
  • S’engager à tenir au secret toute information confidentielle de l’Association : les réunions de travail, Assemblées Générales Ordinaires ou Extraordinaires conservent un caractère confidentiel ; leurs comptes-rendus ou procès-verbaux ne pourront être diffusés, sauf sous forme de communiqués rédigés en accord avec le Conseil d’Administration.